En fonction de votre profession, votre régime obligatoire propose une protection sociale composée de garanties qui peuvent varier d’un régime à l’autre.
Dans tous les cas, le constat est sans appel, ces garanties sont faibles voire pires, parfois inexistantes pour protéger votre personne, vos proches mais aussi votre outil de travail contre les aléas les plus « lourds » de la vie : arrêt maladie, hospitalisation, invalidité, décès.